Améliorer sa concentration avec des compléments alimentaire et nootropique comme cet entrepreneur.

Nootropique et concentration : améliorer son focus naturellement

Les nootropiques pour la concentration fonctionnent selon le même principe en renforçant les défenses mentales du cerveau contre les distractions inutiles et improductives, ce qui vous permet de vous concentrer uniquement sur l’essentiel.

Beaucoup utilisent des stimulants synthétiques et des suppléments de caféine bon marché pour améliorer leur concentration, mais ces substances n’offrent que des stimulations temporaires et potentiellement nocives sur la cognition. C’est pourquoi de plus en plus de personnes se tournent vers les nootropiques naturels pour leurs stimulations cérébrales très concentrées, ou des solutions hybrides.

En chimie, la concentration désigne le rassemblement uniforme d’un composé chimique ou d’une molécule particulière. Par exemple, un extrait de plante hautement concentré élimine les composés non actifs de la plante, ne laissant que les composants bio-actifs en plus grande quantité et en plus grande densité. Le nom du jeu de la concentration : moins, c’est plus.

La concentration dépend des nutriments mais surtout de l’attitude

En termes de nootropique et de productivité du travail, nous considérons la concentration comme une mesure cognitive totalement positive. Être concentré, c’est « garder l’œil sur le prix », pour ainsi dire. Les travailleurs très concentrés peuvent accomplir une tâche sans fixer leur téléphone de façon intermittente, sans regarder par la fenêtre ou sans se perdre dans des pensées aléatoires.

Toutefois, d’un point de vue clinique, la « concentration » est un terme neutre. La concentration n’est bonne que dans la mesure où ce sur quoi nous nous concentrons est bon.

Les joueurs n’en sont que trop conscients : Les jeux vidéo difficiles absorbent complètement les joueurs, simplifiant leur concentration sur l’écran devant eux car ils ignorent les sons périphériques potentiellement importants, tels qu’un appel téléphonique ou un coup à la porte. Les jeux faciles augmentent la susceptibilité des joueurs aux distractions.
Selon votre point de vue, vous pouvez considérer l’absorption complète dans les jeux vidéo comme une distraction de ce qui est vraiment important ou productif. Pourtant, d’un point de vue clinique, il s’agit d’une concentration : le joueur se concentre sur le jeu.

La concentration est simplement la capacité de l’esprit à éviter les distractions tout en concentrant son attention sur un point d’intérêt particulier. Une meilleure mesure de la concentration n’est pas la capacité de l’esprit à se concentrer sur quelque chose, mais plutôt sa capacité à protéger sa concentration contre les distractions. D’un autre côté, un esprit attentif à tout est attentif à rien. La concentration aide l’esprit à regarder afin d’éviter d’être négligé.

En raison des éléments psychologiques impliqués dans la concentration, vous devrez d’abord trouver la motivation pour « regarder » ce qui est important et significatif avant d’ajuster votre concentration. Cela mis à part, il existe deux facteurs généraux qui affectent nos niveaux de concentration.

Facteurs exogènes de concentration

Les facteurs de concentration exogènes (ou externes) comprennent des mesures telles que la pression du temps et le défi intellectuel. Les procrastinateurs prétendent souvent mieux travailler sous la contrainte du temps, et il y a une explication valable à cela : travailler plus près d’une échéance augmente la concentration sur la tâche à accomplir, réduisant la susceptibilité du travailleur aux distractions parce que c’est officiellement le moment d’y aller ! De même, une tâche facile à exécuter non seulement diminue la concentration, mais peut aussi supprimer le désir de l’accomplir. Après tout, les tâches faciles conduisent souvent à des récompenses bon marché, et les récompenses bon marché ne valent pas la concentration. Sans enjeux exogènes élevés, à quoi bon ?

Facteurs endogènes de concentration

Voici où les nootropiques pourraient être utiles : les facteurs endogènes (ou internes) impliqués dans la concentration comprennent les capacités de motivation et d’engagement attentionnel. Les conceptions internes liées à la motivation et à l’attention — par exemple, la voie des neurotransmetteurs catécholaminergiques — peuvent jouer un rôle clé dans la capacité de l’esprit à se concentrer. De faibles niveaux neurochimiques liés à l’attention peuvent contribuer à des troubles affectifs, tels que le TDA ou l’hyperactivité, augmentant la susceptibilité d’une personne aux distractions.

La méditation peut contribuer à réduire les distractions internes, comme le déséquilibre émotionnel et les processus cognitifs hyperactifs.

Nootropiques naturels vs. stimulants synthétiques

De nombreux utilisateurs de stimulants prescrits racontent comment leur état de défonce a entraîné une concentration intense sur des tâches triviales, comme compter les fils dans le tapis ou réorganiser les stylos de votre bureau. La cognition stimulée synthétiquement fournit de nombreux exemples de mauvaise concentration.

En ce qui concerne l’hypothèse de la catécholamine de l’attention, les stimulants augmentent l’activité de la catécholamine (par exemple, la dopamine, la noradrénaline), ce qui peut contribuer aux troubles de l’attention liés au déséquilibre de la catécholamine. Cependant, le problème avec la stimulation catécholaminergique synthétique est que :

  • A) les effets sont temporaires.
  • B) les effets sont si intenses que des distractions insignifiantes peuvent devenir des points de forte concentration mentale.
    Les actions des nootropiques naturels, en revanche, sont plus subtiles et moins temporaires. Contrairement aux stimulants, qui améliorent synthétiquement la capacité de concentration du cerveau, les nootropiques augmentent naturellement la puissance cérébrale, ce qui entraîne un risque minimal d’effets secondaires.

En améliorant les structures naturelles du cerveau liées à la concentration, à l’attention et à la concentration, les nootropiques apportent une meilleure réponse à long terme aux problèmes de concentration.

Les effets secondaires possibles des stimulants

La concentration synthétique intense a une limite temporaire et est souvent suivie du tristement célèbre « crash » cognitif, qui peut être décrit comme une diminution de la concentration et de la puissance cérébrale globale. Même les stimulants légers, tels que la caféine, peuvent altérer la cognition au fil du temps, s’ils sont utilisés trop fréquemment et de manière trop dense. En d’autres termes, les stimulants surstimulent les voies catécholaminergiques naturelles du cerveau, menaçant de les diminuer au fil du temps. Si elle n’est pas prise en compte, l’utilisation excessive de stimulants peut contribuer aux effets secondaires suivants :

  • Sautes d’humeur et troubles de l’humeur
  • Apathie et léthargie
  • Faible concentration et manque d’attention
  • Incapacité à dormir
  • Déséquilibre énergétique métabolique
  • Plus d’informations sur la sécurité des nootropiques.

Comment les nootropiques peuvent augmenter la concentration

Alors que les stimulants synthétiques entraînent des niveaux de stimulation anormaux dans le cerveau, les nootropiques naturels améliorent les voies cognitives naturelles du cerveau. Pour la concentration, les nootropiques peuvent agir par :

  • Soutenir l’activité des catécholamines : les neurotransmetteurs catécholamines constituent peut-être le meilleur point de départ pour améliorer l’attention, la concentration, etc. Lorsque les catécholamines ne sont pas présentes, la concentration est nulle. Et les nootropiques pour la concentration peuvent aider.
  • Fournir des précurseurs bioactifs de catécholamines
  • Améliorer la synthèse des catécholamines
  • Améliorer la sensibilité des récepteurs aux catécholamines
  • Si la voie catécholaminergique n’est pas la seule voie vers une meilleure concentration, elle constitue un excellent point de départ, étant donné sa pertinence pour les troubles de l’attention. Et les nootropiques surpassent les stimulants dans ce domaine en bénéficiant réellement de l’activité des catécholamines, plutôt que de les surmener jusqu’à l’épuisement inévitable.
  • Optimiser l’énergie du cerveau : une faible énergie cérébrale contribue à une mauvaise cognition dans tous les domaines. Qu’elle soit affectée par un manque de sommeil ou des inefficacités métaboliques, une faible énergie cérébrale a un impact négatif sur la concentration en diminuant l’endurance nécessaire à une concentration de haute intensité. Les nootropiques qui améliorent la production métabolique d’énergie ATP peuvent favoriser la concentration tout en ralentissant le déclin cognitif lié à l’âge. Des niveaux de concentration élevés et continus peuvent être mentalement éprouvants pour l’énergie cérébrale en tant que telle. Sous la menace de l’épuisement et de la fatigue du cerveau, la concentration peut être améliorée par l’utilisation de stimulateurs cognitifs.
  • Améliorer la résistance au stress : En lien avec l’hypothèse des catécholamines, le stress a un impact négatif sur la concentration en diminuant les niveaux de catécholamines. Dans des conditions de stress et d’activité élevées (par exemple, des conditions qui exigent une forte concentration), le cerveau brûle les catécholamines pour rester alerte et vif. Les nootropiques adaptatifs, ou substances qui aident le corps à s’adapter au stress, peuvent améliorer la résistance du cerveau et du corps au stress, protégeant ainsi indirectement les catécholamines contre l’épuisement lié au stress.
  • Renforcer la mémoire de travail : un aspect important de la concentration est la mémoire de travail, la fonction liée à la tâche de la mémoire à court terme. Bien que limitée en capacité et en durée, la mémoire de travail nous aide à conserver des informations à court terme, comme un nouveau numéro de téléphone, suffisamment longtemps pour accomplir une tâche donnée. Le chevauchement entre la mémoire de travail et la concentration est logique : les deux processus cognitifs impliquent une attention à l’achèvement ou à l’observation d’une tâche. Sans une mémoire de travail suffisante, nous n’avons pas la capacité de nous concentrer.

Les nootropiques pour la concentration

Voici une liste des nootropiques qui amélioreront votre concentration, pour entrepreneur et aussi étudiants. Ils seront utilses pour améliorer votre focus. Vous pouvez acheter le meilleure et plus puissant nootropique français sur internet ici.

L-Théanine (+ Caféine)

Nous commencerons notre première entrée par un compromis : L-théanine + caféine. Pour améliorer l’énergie cognitive et la concentration, beaucoup se tournent vers la caféine, généralement dans leur café du matin. De nombreux amateurs de nootropiques pourraient être totalement rebutés par la caféine, étant donné qu’il ne s’agit pas d’un véritable nootropique ; pourtant, c’est indéniablement la drogue stimulante préférée au monde, et pour une bonne raison : la caféine fournit de manière fiable un stimulant de la performance mentale.

Au moins dans une certaine mesure.

En quantités raisonnables, la caféine peut améliorer l’énergie et la concentration. Cependant, en quantités élevées et/ou pour les utilisateurs sensibles aux stimulants, la caféine a en fait des effets de détérioration cognitive, réduisant la capacité de l’esprit à fonctionner.

Les effets néfastes de la caféine peuvent être compensés par la L-théanine, un amino nootropique populaire aux propriétés anxiolytiques importantes. En favorisant l’apaisement des fréquences des ondes cérébrales alpha, la L-théanine semble aider à détendre les voies cognitives hyperactives tout en améliorant la concentration. De plus, lorsqu’elle est associée à la caféine, les avantages de la L-théanine en termes d’amélioration de la concentration ne semblent qu’augmenter, car l’amino réduit les effets secondaires de la caféine tout en maintenant les avantages de la concentration du stimulant.

Pour une meilleure concentration quotidienne, essayez d’ajouter de la L-théanine à votre café du matin.

N-Acétyl L-Tyrosine

Dans des conditions de stress et d’activité intense, le cerveau brûle les réserves naturelles de L-tyrosine pour maintenir une activité suffisante des catécholamines. Une fois que la L-tyrosine se tarit, les performances mentales diminuent. Une supplémentation en N-acétyl L-tyrosine peut aider à maintenir les performances cognitives et la concentration en se convertissant en neurotransmetteurs catécholaminergiques, tels que la dopamine, la noradrénaline et l’épinéphrine.

L’épuisement des catécholamines induit par le stress peut perturber la concentration, rendant l’esprit susceptible de distractions et d’apathie. En particulier lorsqu’une tâche nécessite une concentration fractionnée ou un travail multitâche, le stress peut diminuer considérablement les performances mentales d’une manière qui peut être évitée par la N-acétyl L-tyrosine. Des recherches suggèrent que la supplémentation en L-tyrosine peut améliorer la cognition :

  • Performance liée à la tâche pour les activités multitâches intenses.
  • La concentration est affectée par des distractions sonores et auditives.
  • La stabilité mentale et de l’humeur est affectée par la privation de sommeil.
  • En d’autres termes, la N-acétyl L-Tyrosine agit comme un amplificateur de performance mentale « d’embrayage » en maintenant la concentration dans des conditions de stress élevé, de forte activité et de faible énergie. Un nootropique idéal pour les penseurs et les athlètes de compétition.

Pour de meilleurs résultats, ajoutez des vitamines B à la NALT. En tant que cofacteurs dans les processus de conversion catécholaminergique, les vitamines B sont nécessaires à une activité suffisante de dopamine, noradrénaline, épinéphrine, etc. Des niveaux adéquats de vitamines B peuvent contribuer à améliorer les taux de conversion de la NALT en catécholamines actives.

Citicoline (CDP Choline)

D’autres nootropiques cholinergiques agissent en fournissant simplement de la choline, un précurseur du neurotransmetteur acétylcholine. La Citicoline (ou CDP Choline) surpasse les autres nootropiques cholinergiques en fournissant les deux :

  • Choline – un composé nécessaire à la synthèse de la phosphatidylcholine (phospholipide de la membrane cellulaire) et de l’acétylcholine, une substance chimique du cerveau associée à la mémoire et à l’apprentissage.
  • Cytidine – un composé nécessaire à la synthèse de l’ARN nucléotide uridine, un nootropique qui présente des avantages importants en matière de réparation cellulaire et de production d’énergie.
  • Combinés, les composés de la citicoline semblent améliorer la cognition en favorisant l’activité de l’acétylcholine et la plasticité synaptique (croissance et connectivité neuronale). En améliorant ces voies, la citicoline profite non seulement à la régénération des neurones, mais aussi à la communication entre les cellules ou aux neurotransmissions. Comme l’indiquent les recherches sur les animaux, la combinaison choline + uridine semble améliorer « l’attention sélective et l’apprentissage spatial.

Pour les sujets humains en bonne santé, les recherches ont montré que la marque de citicoline Cerebralfuel est efficace pour améliorer l’attention, la vitesse motrice et les performances liées à la concentration dans des conditions cognitives saines. En d’autres termes, la citicoline a le potentiel d’améliorer la concentration dans des conditions cognitives saines et altérées.

Bacopa Monnieri

Le bacopa monnieri est une herbe adaptogène très populaire et un élément de base de la tradition de guérison ayurvédique. Le Bacopa est l’un des meilleurs nootropiques à base de plantes pour la mémoire à court terme et le traitement de l’information :

  • En modulant les niveaux de dopamine et de sérotonine
  • Améliorer la communication de cellule à cellule

La supplémentation à long terme en Bacopa semble aider à la plasticité synaptique des neurones, en augmentant la croissance des dendrites des neurones, ce qui améliore le traitement de l’information.

  • L’administration de Bacopa à des sujets sains âgés de 20 à 60 ans a amélioré la mémoire de travail et la précision lors des tests d’identification rapide, par rapport au placebo.
  • En ce qui concerne la fonction de mémoire de travail de la concentration, le Bacopa semble améliorer les performances mentales en améliorant la capacité de l’esprit à traiter les informations liées à la tâche. Pour de meilleurs résultats, recherchez un extrait de Bacopa standardisé avec une forte concentration de bacosides bio-actifs.

Extrait d’écorce de pin maritime

Nouveau venu nootropique, l’extrait d’écorce de pin maritime (Pinus pinaster) fournit un complexe étonnamment riche en flavonoïdes antioxydants appelés proanthocyanidines, ou complexes oligomères de proanthocyanidines (OPC). Si ces composés semblent protéger naturellement l’arbre contre les climats côtiers rigoureux, ils apportent également des avantages neuroprotecteurs importants au cerveau humain.

Les OPC de l’extrait d’écorce de pin maritime sont devenus une source populaire d’antioxydants qui prolongent la vie, possédant une capacité antioxydante 20 fois supérieure à celle de la vitamine E et 50 fois supérieure à celle de la vitamine C.
Qu’ils soient liés ou non à l’activité antioxydante de l’extrait d’écorce de pin maritime, les bénéfices nootropiques de cette plante semblent s’étendre à la promotion de l’attention et des performances cognitives pour les utilisateurs souffrant de troubles de l’attention. Comme le suggère une étude, l’extrait d’écorce de pin maritime pourrait contribuer à améliorer l’attention et la coordination visuelle et motrice ainsi que la concentration.

De plus, les sujets de l’étude ont démontré une rechute des mauvaises performances cognitives et de la concentration après un mois de supplémentation en extraits d’écorce de pin maritime, démontrant ainsi les effets durables des avantages biologiques de l’OPC.

Conclusion

CerebralFuel fournit certains des meilleurs nootropiques pour la concentration sous des formes naturelles très concentrées, sans l’utilisation de stimulants synthétiques et risqués.
CerebralFuel opte pour une amélioration cognitive propre plutôt que pour la voie habituelle et bon marché vers ce qu’on appelle une « meilleure concentration ». La vérité est que : une « meilleure concentration » nécessite une approche plus subtile et naturelle pour se maintenir pendant de longues périodes de temps productif, et la conception universelle complète de CerebralFuel permet d’atteindre cet objectif et bien d’autres encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.