stimuler le cerveau

Quelles sont les plantes nootropiques ?

Pour stimuler le cerveau et renforcer les fonctions cognitives sans effets secondaires, les nootropiques apparaissent comme les produits parfaits. Ils améliorent donc les performances des organes responsables des fonctions biologiques tels que la mémoire, l’intelligence, le raisonnement… Nous avons deux catégories de nootropiques : les nootropiques naturels et les nootropiques synthétiques. Les nootropiques naturels sont des plantes pour la plupart. Elles sont meilleures pour stimuler le cerveau parce qu’elles ne contiennent pas d’effets nocifs. Découvrez dans cet article, une liste de plantes nootropiques avec leurs nombreux bienfaits sur le cerveau et l’organisme en général.

Quelques nootropiques naturels pour stimuler le cerveau

Stimuler le cerveau - Les plantes nootropiques sont efficaces
Stimuler le cerveau – Les plantes nootropiques sont efficaces

Il existe une variété de plantes nootropiques naturelles. Nous pouvons citer entre autres :

Le Ginkgo biloba

Connu encore sous le nom d’arbre à quarante écus, le ginkgo biloba est une plante originaire d’Asie. Elle se présente aujourd’hui comme la plus ancienne panchronique et l’une des plantes nootropiques les plus puissantes. Ceci étant, elle a eu le temps de se répandre dans le monde. Aujourd’hui, on le retrouve également en Europe et en Amérique.

Description botanique

Le ginkgo biloba est aujourd’hui la seule espèce de la famille des ginkgoaceaes. Physiquement, la feuille de ginkgo biloba est étalée et semblable à de petits éventails nervurés. Aussi, la plante présente une couleur verte dorée en hiver et jaune en automne. En dehors de la couleur, le ginkgo biloba se présente en espèce mâle et femelle. C’est donc une plante dioïque. A la maturité, elle peut avoir une taille allant jusqu’à 40 cm.

Composition et dosage

Du point de vue des nutriments, le ginkgo biloba est composé essentiellement de ginkgolides, de bilobalides (lactones terpéniques) et des flavonoïdes (puissants antioxydants). Leur dose recommandée est comprise entre 120 et 240 mg d’extrait par jour (2 à 3 prises). En outre, une dose de 20 à 40 g est suffisante lorsqu’on l’utilise sous forme de tisane.

Les bienfaits du ginkgo biloba

L’une des principales vertus du ginkgo biloba est de protéger le métabolisme et d’assurer le bon fonctionnement de l’organisme. Grâce à son pouvoir antioxydant, il lutte contre le vieillissement,  favorise la circulation sanguine notamment au niveau cérébral et maintient le corps en état de veille. De plus, le ginkgo biloba est utilisé pour traiter la maladie d’Alzheimer (grâce à sa capacité à lutter contre la dégénérescence nerveuse), certains troubles respiratoires et la maladie d’asthme.

Effets secondaires indésirables et contre-indications

A dose normale, le ginkgo biloba ne présente pas d’effets secondaires indésirables. Toutefois, son utilisation par les femmes enceintes est déconseillée.

Le thé vert pour stimuler le cerveau

Le thé vert est l’un des meilleurs et puissants nootropiques naturels pour stimuler le cerveau.

Description botanique

Originaire d’extrême orient, le camellia sinensis (nom scientifique) ou thé vert (nom commun) est de la famille des théacées. En apparence, une plante du thé vert est faite de feuilles persistantes vertes (de 3 à 20 cm) soutenues par un arbuste. Cette plante présente une taille moyenne de 1,5 m. Enfin, la plante du thé vert donne des fleurs blanches très odorantes.

Composition et dosage

Au niveau moléculaire, le thé vert constitue une grande richesse pour l’organisme. En dehors des xanthines (5 %), des polyphénols (30 %), le thé vert présente une teneur importante et diversifiée en vitamines. On note ainsi la présence des vitamines C, B1, B2, et K dans le thé vert. Cela lui confère un haut pouvoir antioxydant. Par ailleurs, l’utilisation multiforme (feuilles séchées, thé soluble, feuilles fermentées, thé oxydé ou semi-oxydé…) ne permet pas d’indiquer un dosage spécifique.

Les bienfaits du thé vert

La première vertu reconnue au thé vert est sa capacité à stimuler le cerveau et à améliorer les fonctions cognitives. Au-delà, le thé vert intervient dans la prévention et le traitement de plusieurs maladies. En termes de prévention, sa teneur en vitamine C, en caféine et polyphénols lui confère un pouvoir antioxydant. Ainsi, il lutte contre la fatigue. Egalement, il joue un rôle antibactérien, antiviral et antifongique. En plus de cela, il favorise la réduction du taux de cholestérol, se montrant ainsi efficace contre l’obésité (pouvoir antioxydant). Pour finir, le thé vert régule le métabolisme, désintoxique l’organisme, renforce l’immunité et la digestion. Ce faisant, il participe à la lutte contre une soixantaine de maladies.

Effets secondaires indésirables et contre-indications

Stimuler le cerveau - Le thé vert prévient moult affections
Stimuler le cerveau – Le thé vert prévient moult affections

Chez certaines personnes, une ingestion du thé vert peut provoquer la nervosité, l’insomnie, l’altération du rythme cardiaque et des troubles gastro-intestinaux. Par ailleurs, son utilisation est proscrite pour les femmes enceintes.

La rhodiola pour stimuler le cerveau

Description botanique

De la famille des Crassulaceae, la rhodiola est un nootropique naturel qui provient des zones septentrionales froides d’Arctique et d’Asie. Le monde scientifique l’appelle Rhodiola rosea L ou sedum roseum. Côté aspect physique, la rhodiola est une plante à feuille verdâtre qui mesure environ 70 cm de haut.

Composition et dosage de la rhodiola

A l’image des autres nootropiques, la rhodiola est très riche en nutriments. Elle renferme des huiles essentielles, des flavonoïdes, des monoterpènes et de l’alcool cinnamique. Ces différentes composantes lui confèrent la qualité de plante adaptogène. De ce fait, un dosage précis est recommandable. Ainsi, une ingestion de 350 et 500 mg (avec 2 à 3 prises au quotidien) de la rhodiola est parfaite.

Les bienfaits de la rhodiola

Les vertus de la rhodiola comme la plupart des nootropiques sont immenses. En premier lieu, la rhodiola est efficace pour stimuler le cerveau. De par sa composition en flavonoïdes et polyphénols, elle lutte contre la fatigue et les dépressions nerveuses. En plus, la présence de flavonoïdes et de polyphénols lui confère un pouvoir antioxydant. Par ailleurs, une cure de la rhodiola (quelques jours) permet à une personne stressée de dormir comme un nouveau-né.  Ainsi, elle lutte contre le stress et la dégénérescence nerveuse. De même, grâce à son pouvoir oxydant, la rhodiola intervient aussi au niveau du myocarde (muscle du cœur)en favorisant la circulation sanguine. De ce fait, elle prévient les maladies cardiovasculaires.

Effets secondaires indésirables et contre-indications

Dans une certaine proportion, l’utilisation de la rhodiola peut entraîner quelques effets secondaires indésirables. En effet, en surdose, ses racines peuvent être toxiques ou créer des excitations aiguës et d’hypertension artérielle. De ce fait, il est souhaitable de prendre un avis médical avant de l’inter agir avec d’autres médicaments. Par ailleurs, ce nootropique est contre-indiqué chez les femmes enceintes.

Le giseng pour stimuler le cerveau

Description botanique

Selon la classification supérieure, panax giseng (nom scientifique) ou ginseng est de la famille des Araliaceae. Le ginseng se reconnaît facilement par son feuillage palmé avec des fleurs blanchâtres. Une plante de ginseng mesure entre 30 et 50 cm. En outre, ses racines tubérisées constituent la source de ses vertus thérapeutiques. Par ailleurs, il faut souligner que le ginseng est d’origine asiatique (chine et Corée du Nord) avant de se répandre un peu partout dans le monde. On le retrouve ainsi, en occident et en Afrique.

Composition et dosage

Les pouvoirs thérapeutiques du ginseng sont nombreux, car il est riche en principes actifs. Par ailleurs, les racines du ginseng sont riches en acides gras, en polysaccharides, en stérols et en huiles essentielles. D’autre part, le ginseng est riche en vitamines B, C, E, en zinc, en fer, en aluminium, en arsenic, en silice, en potassium, en manganèse, en magnésium, en cuivre, en phosphore et en acides aminés. Une telle richesse doit suivre un dosage approprié compris entre 800 mg et 2 g au maximum par jour.

Les bienfaits du ginseng

Une telle richesse en nutriment (ci-dessus énumérée) implique divers rôles thérapeutiques. Donc, comme première action thérapeutique, le ginseng intervient pour stimuler le cerveau. Ensuite, on lui reconnaît un pouvoir aphrodisiaque grâce à sa capacité à stimuler la virilité et renforcer la tonicité des muscles. Il est aussi bon pour l’endurance sportive. En outre, une autre de ses vertus est la réduction du taux de cholestérol. Ainsi, il lutte contre le diabète et les maladies cardiovasculaires. De plus, il intervient dans la lutte contre la dégénérescence des cellules nerveuses et a prouvé aussi son efficacité dans le traitement contre le cancer ovarien. Certaines études aussi ont prouvé sa capacité à ralentir la progression du VIH.

Les effets secondaires indésirables et contre-indications

Ce nootropique naturel ne présente pas d’effets secondaires avérés à ce jour. Seules les femmes enceintes et celles qui allaitent ne doivent pas en prendre.

La Bacopa Monnieri pour stimuler le cerveau

Description botanique

La Bocopa Monnieri ou hysope d’eau est présente dans le monde scientifique sous le nom de Herpestis monnieria. Classée dans la famille des plantaginaceae,  elle provient du continent asiatique. On la reconnaît physiquement par des feuilles succulentes, épaisses et de forme oblancéolée. Elle présente de petites fleurs blanches à quatre ou cinq pétales. Sa taille varie entre 20 et 25 cm.

Composition chimique des Bocopa Monnieri et dosage

La Bocopa Monnieri est une plante riche en nutriments. Ceci dit, elle est très riche en polyphénols notamment les flavonoïdes. On retrouve aussi la présence du calcium, de phosphore, du fer, de l’acide ascorbique, des saponines triterpenoïdes et des alcaloïdes. Enfin, il faut aussi noter la présence des bacosides A et B dans la Bocopa.

Les bienfaits de la Bocopa Monnieri ou hysope d’eau

Les vertus de la Bocopa Monnieri ou hysope d’eau sur la santé sont multiples. Ceci étant, elle s’utilise dans la médecine traditionnelle indienne. Sa première vertu reconnue est son efficacité sur le système nerveux. Elle s’emploie pour traiter les troubles mentaux. De plus elle permet de stimuler la mémoire chez les sujets sains. La médecine chinoise utilise la Bocopa Monnieri ou hysope d’eau pour traiter l’impuissance, l’éjaculation précoce et l’infertilité. C’est donc une plante aphrodisiaque. Ces propriétés d’antidouleur sont utilisées dans le traitement contre les rhumatismes. Les Indonésiens l’utilisent pour soigner la filariose. Par ailleurs, on prélève des extraits de la plante Bocopa Monnieri pour produire des jus et boissons rafraîchissantes.

Effets secondaires indésirables et contre-indications

Stimuler le cerveau - L'hysope d'eau fait des merveilles
Stimuler le cerveau – L’hysope d’eau fait des merveilles

Parfois, on peut observer la fatigue, des nausées et la sécheresse buccale chez les personnes utilisant la Bocopa. Son usage est proscrit chez les femmes enceintes et celles qui allaitent des enfants.

L’hydne hérisson pour améliorer le cerveau

Description botanique

L’hydne hérisson est classé dans la famille des Hériciacées. Au multiple surnom (crinière de lion, barbe de satyre…), son nom scientifique est hericium erinaceus. Son apparence est semblable à de longs aiguillons blancs crémés de 4 à 6 qui tombent sous forme de cascade. Il est aisément reconnaissable grâce à son apparence semblable à une crinière de lion qui est en même temps son surnom. L’hydne hérisson est un champion.

Composition et dosage

Extrêmement riche, l’hydne hérisson contient 8 acides essentiels, des polysaccharides, des phénols, des stérols, des fibres, des lectines et de la vitamine B2. Egalement, on retrouve en son sein des minéraux et oligo-éléments tels que le zinc, le phosphore, le sélénium, le fer, le potassium et le germanium. Cette riche composition en nutriment, minéraux et oligo-éléments lui donne un pouvoir thérapeutique intéressant.

Les bienfaits de l’hydne hérisson

De commun avec les nootropiques, la première vertu de l’hydne hérisson est sa capacité à stimuler le cerveau. Ce faisant, il renforce les fonctions cognitives et facilite l’apprentissage. La présence de phénol et d’autres nutriments rend son action efficace contre la dégénérescence nerveuse comme dans la maladie d’Alzheimer. En fait, l’hydne hérisse stimule la production de nouveaux neurones au niveau du cerveau. De ce fait, il stimule la régénérescence nerveuse. Du côté de l’estomac, il intervient pour protéger la muqueuse gastrique de l’action de certaines bactéries. Il possède ainsi une propriété antibactérienne. D’autres études révèlent que l’utilisation de l’hydne hérisse aide à lutter contre les maladies telles que l’ulcère, la colite… Pour finir, il stimule le système immunitaire et le prépare à faire face aux différentes réactions immunitaires.

Effets secondaires indésirables et contre-indications     

Aucun effet secondaire indésirable ne lui a été reconnu jusqu’à nos jours. Pourtant, il est déconseillé aux personnes allergiques aux champions, aux jeunes enfants, aux femmes enceintes et à celles qui allaitent.

De ce qui précède, on retient qu’il existe une diversité de plantes nootropiques. Contrairement aux nootropiques synthétiques, les plantes présentent l’avantage d’être vraiment naturels. Ceci étant, elles ne présentent aucun risque de toxicité. Toutefois, la consommation de ces nootropique doit se faire en suivant les doses recommandées. Aussi, il faut retenir que cette liste de nootropiques naturels est loin d’être exhaustive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *