améliorer sa mémoire

Comment améliorer rapidement sa mémoire ?

Apprendre, mémoriser un numéro et se souvenir d’un événement sont autant de situations qui font appel à la mémoire. Cependant, le nombre d’informations que nous pouvons mémoriser reste limité. En effet, cela n’est pas un problème en soi, mais il serait bénéfique de pouvoir mémoriser une grande quantité d’informations. Ainsi, qui ne serait pas intéressé par l’idée d’améliorer sa mémoire ? Qu’est-ce que la mémoire ? Comment fonctionne-t-elle ? Quels sont les différents types de mémoires ? Comment améliorer sa mémoire ? Ce sont autant de questions auxquelles nous vous apporterons des éléments de réponses tout au long de cet article.

Qu’est-ce que la mémoire ?

Améliorer sa mémoire - Avoir des habitudes saines pour être efficace
Améliorer sa mémoire – Avoir des habitudes saines pour être efficace

La psychologie définit la mémoire comme la faculté de l’esprit à enregistrer, conserver et se rappeler des événements passés. La mémoire est étudiée par trois grandes disciplines que sont : la psychologie cognitive, la neuropsychologie et la psychanalyse. Selon la psychologie cognitive, la mémoire est un processus d’encodage, de stockage et de récupération des représentations mentales. Par contre, la psychanalyse relie la mémoire à la métapsychanalyse. Elle met en exergue les notions d’inconscient et de refoulement.

La mémoire, c’est à la fois la capacité d’apprendre quelque chose et de la restituer. Elle permet d’enregistrer les informations provenant de nos multiples expériences, de les conserver pour pouvoir les restituer. En plus de cela, elle est très indispensable pour les humains. Pour cela, il faut travailler pour améliorer sa mémoire.

Les différents types de mémoires

Il existe plusieurs types de mémoires. Certains sont liés à la notion du temps tandis que d’autres sont liés aux sens. Cependant, c’est la dernière catégorie qui nous intéresse le plus. Elle regroupe les mémoires majeures. En effet, ces mémoires utilisent différents réseaux de neurones interconnectés. De plus, elles se subdivisent en deux grands groupes. On distingue la mémoire à court terme (mémoire de travail) et la mémoire à long terme (sémantique, épisodique, procédurale, perceptive). Il est donc primordial de maîtriser leur fonctionnement pour améliorer sa mémoire.

La mémoire à court terme est la mémoire que nous utilisons pour mémoriser les informations après leur entrée dans le cerveau. Nous sommes capables de garder sept (07) éléments différents en même temps. En effet, cette mémoire est la plus sollicitée pour garder surtout les numéros de téléphone. Ainsi, les informations stockées par notre mémoire à court terme sont utilisées et traitées par la mémoire de travail.

La mémoire de travail est très indispensable pour notre quotidien. Elle intervient dans le traitement des informations gardées en mémoire comme, classer des nombres par ordre décroissant ou croissant. Elle est aussi importante lors de la réalisation de deux tâches simultanées.

La mémoire à long terme permet de stocker les informations sur une longue durée et même pour toute la vie. Disposant d’une très grande capacité, elle se subdivise en différentes mémoires en fonction du type d’information a garder. On distingue :

  • la mémoire procédurale qui permet l’acquisition et l’utilisation des fonctions motrices ;
  • la mémoire sémantique qui permet de stocker les connaissances générales sur soi ;
  • la faculté qui permet de garder les informations liées aux vécus : la mémoire épisodique ;
  • la faculté qui est liée au sens : la mémoire perceptive.

Beaucoup d’autres types de mémoires interviennent aussi dans notre quotidien. Il s’agit entre autres de la mémoire explicite et de la mémoire eidétique.

Comment fonctionne la mémoire ?

Il est très important de comprendre le fonctionnement de la mémoire. Ainsi, apprendre comment elle fonctionne renforce aussi notre capacité d’apprentissage et de mémorisation. En effet, les différents mémoires interviennent à partir de différentes régions du cerveau. Cependant, elles sont interconnectées entre elles. Cette connexion est assurée par un ensemble de réseau neuronal. Il peut donc arriver qu’une même situation fasse intervenir plusieurs types de mémoires.

En effet, ce sont les lobes contenus dans les deux hémisphères du cerveau qui gouvernent chaque catégorie de mémoire. Ils sont au nombre de quatre (04) :

  • le lobe temporal qui intervient pour la mémoire sémantique ;
  • lobe frontal considéré comme le siège de la mémoire à court terme ;
  • le lobe occipital qui gère la mémoire perceptive ;
  • le lobe pariétal qui intervient dans les mémoires liées aux langages.

Malgré le rôle joué par les lobes, il ne faut pas négliger l’importance des neurones dans le processus de mémorisation.  Lorsqu’une information arrive, ces dernières libèrent des protéines permettant donc de stimuler un vaste réseau neuronal. Ainsi, oublier ou mémoriser le souvenir dépend de l’activation fréquente ou non de ces connexions neuronales.

Un autre élément important intervient aussi dans le fonctionnement de la mémoire ; il s’agit de l’hippocampe. Il joue un rôle essentiel dans le stockage des connaissances explicites. Un processus de transformation est alors amorcé pour convertir les informations à court terme en informations à long terme. Les informations stockées dans l’hippocampe restent toute la vie.

Les étapes de la mémorisation

Trois étapes essentielles entrent dans le processus de la mémorisation. Il s’agit de l’encodage, du stockage et du rappel.

  • L’encodage : il consiste à stocker les nouvelles informations qui nous parviennent depuis nos sens. De plus, il dépend du bon fonctionnement de la mémoire à court terme et de la mémoire de travail.
  • Le stockage : passer l’étape de l’encodage, le stockage permet de ranger durablement l’information. Celle-ci pourra alors être réutilisée au besoin.
  • Le rappel : il consiste à retrouver un souvenir afin de l’utiliser. Cependant, il peut arriver que le rappel soit bloqué. Il serait alors préférable de se référer à certains indices pour se rappeler de l’information.

Améliorer sa mémoire : Les maladies liées à la mémoire

Les maladies liées à la mémoire affectent principalement notre capacité de mémorisation et de restitution. Elles sont multiples et se manifestent de différentes manières.

  • La maladie de Huntington : cette maladie entraîne la dégénérescence des neurones. C’est une maladie héréditaire qui provoque l’altération de la mémoire, des capacités physiques et intellectuelles.
  • Amnésie antérograde : elle survient lorsque le fonctionnement normal des neurones impliqués dans la mémoire de travail est atteint. Elle peut survenir suite à une maladie ou à un accident.
  • L’agnosie : elle est caractérisée par un déficit de la reconnaissance. L’individu atteint a du mal à reconnaître les personnes, les objets et les sons. Elle est causée par les lésions cérébrales ou les troubles neurologiques.
  • La maladie d’Alzheimer : cette maladie est une affection neurodégénérative du cerveau. De plus, elle empêche les neurones d’intervenir dans le processus de la mémorisation.
  • La démence : c’est un trouble de la mémoire. En effet, elle entraîne une détérioration progressive de la mémoire, du raisonnement, du comportement et de la capacité à réaliser des tâches quotidiennes.

Améliorer sa mémoire : Les causes des problèmes de mémoire

Les causes des troubles de la mémoire peuvent être diverses et multiples. Notons que nos comportements au quotidien aussi font partie des causes de nos problèmes liés à la mémoire.

  • Les causes médicamenteuses : les médicaments que nous prenons peuvent avoir des effets néfastes sur notre mémoire. Il s’agit surtout des anxiolytiques et des somnifères.
  • Les causes psychologiques : elles sont nombreuses et gênent également le processus de mémorisation. Le stress, la dépression, les chocs émotionnels ou la fatigue sont parmi les causes psychologiques.
  • Les causes cérébrales : ces causes peuvent affecter le processus de mémorisation de manière permanente et irréversible. Ce sont les maladies telles que les tumeurs ou la maladie d’Alzheimer.
  • Les causes vasculaires :  les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et les maladies vasculaires peuvent causer des troubles de la mémoire et endommager le cerveau.
  • Les causes nutritionnelles : l’alimentation joue un rôle fondamental sur la santé humaine. De ce fait, une mauvaise alimentation peut causer des troubles de la mémoire. L’alcoolisme aussi peut être à l’origine de ces troubles.
  • Les causes traumatiques : des séquelles comme les troubles de la mémoire peuvent être causés par un traumatisme crânien.
  • Les causes toxiques : l’intoxication au monoxyde de carbone peut causer des troubles de la mémoire. De plus, la prise excessive de cannabis entraîne des pertes de mémoire.
  • Le vieillissement : le vieillissement cause une altération des membranes neuronales. Ainsi, ces dernières ont du mal à transmettre les informations.

Quelles sont les conséquences des troubles de la mémoire sur la vie ?

Améliorer sa mémoire - Les troubles liés à la mémoire peuvent être évités
Améliorer sa mémoire – Les troubles liés à la mémoire peuvent être évités

Les troubles de la mémoire peuvent créer dans votre quotidien des difficultés significatives. Vos activités en viennent alors à être bouleversées. De plus, ces problèmes rendent difficile l’apprentissage. Ainsi, apprendre par cœur devient une tâche des plus compliquées, voire même impossibles. Il serait alors difficile de réussir ses études.

Dans le travail, les troubles de la mémoire entraînent indubitablement une baisse d’efficacité. Cela pourrait alors vous faire perdre votre emploi. En effet, les troubles de la mémoire bouleversent considérablement votre vie. Ainsi, elles peuvent même être une source de problème dans votre couple.

Mais, pour limiter leurs effets sur votre quotidien, il existe certaines solutions qui peuvent vous aider à vous en sortir.

Comment améliorer sa mémoire ?

Pour améliorer sa mémoire, il existe plusieurs façons d’y parvenir afin d’obtenir une meilleure capacité de mémorisation. Ainsi, le plus important c’est d’entraîner votre mémoire avec des exercices de renforcement cérébral. De plus, vous devez aussi faire attention à avoir une alimentation saine, faire des activités sportives et dormir suffisamment.

Par ailleurs, vous pouvez utiliser les méthodes de mémorisations qui existent et dont l’efficacité n’est plus à démontrer. Certaines d’entre elles sont très connues pour les résultats concluants qu’elles donnent. Cependant, certains exercices aussi sont disponibles pour améliorer sa mémoire.

La mémoire n’est pas une question de chance donc pour la rendre performante, elle nécessite beaucoup de soin et de travail. Voici quelques conseils pour permettre à toute personne désireuse d’améliorer sa mémoire d’y parvenir.

Les méthodes mnémotechniques

  • faire des associations pour vous souvenir des faits ;
  • servez-vous des associations pour les nombres ;
  • groupez les informations ;
  • utilisez des rimes ;
  • mettre des acronymes ;
  • utilisez des acrostiches ;
  • utilisez la méthode de loci : elle associe des choses en termes de localisation pour vous aider à vous souvenir de plusieurs informations…

Les approches de pleine conscience

  • éviter de croire que vous avez une mauvaise mémoire ;
  • faites faire de l’exercice à votre cerveau ;
  • donnez-vous le temps de former des souvenirs ;
  • observez plus amplement votre entourage ;
  • Veillez à employer tous vos sens ou plusieurs d’entre eux ;
  • utiliser votre environnement ;
  • utiliser des flashcards ;
  • ne bachotez pas pour un examen…

Ce sont autant de techniques pouvant permettre d’améliorer sa mémoire.

Quels nootropiques pour améliorer sa mémoire ?

Améliorer sa mémoire - Les nootropiques permettent de booster la concentration
Améliorer sa mémoire – Les nootropiques permettent de booster la concentration

Plusieurs nootropiques sont utiles pour améliorer sa mémoire. En effet, ils sont pour la plupart à base de plante et souvent présentés sous forme de complément alimentaire. D’autre part, il existe aussi des moyens naturels pour améliorer sa mémoire. En voici quelques-uns qui vous aideront à améliorer votre mémoire.

  • FuelDay : c’est un complément alimentaire très efficace qui permet de booster la mémoire et la concentration de façon naturelle ;
  • L’ashwagandha : elle est très puissante et l’une de ses vertus les plus célèbres est l’amélioration de la mémoire ;
  • Le ginseng : c’est un stimulant pour la mémoire. Il s’utilise aussi pour améliorer la concentration ;
  • Le ginkgo biloba : il permet de prévenir les possibles pertes de mémoire. Pour bénéficier de ses effets, il faut suivre un traitement de deux mois minimum. Néanmoins, abstenez-vous d’en prendre si vous êtes sous anticoagulant ;
  • Le magnésium : on le connaît pour ses capacités à améliorer la mémoire et la concentration. Il est recommandé d’en consommer à travers l’alimentation. On le retrouve dans le cacao en poudre, les amandes ou encore dans les graines de tournesol.
  • L’huile essentielle de citron : cette huile a pour propriété de stimuler le système nerveux. Elle augmente les capacités cognitives et permet de booster la mémoire et la concentration.
  • Les fruits et les légumes sont également recommandés. Ils sont très riches en antioxydants.

Il en existe beaucoup d’autres. Libre à vous de choisir le nootropique qui vous convient. Toutefois, il faut faire attention à la prise de ces compléments alimentaires. Ce ne sont pas des remèdes magiques. De plus, il faut avoir à l’esprit qu’améliorer sa mémoire dépend plus de vous-même. Ainsi, il est préférable de demander conseil à votre médecin même si vous devez utiliser des compléments.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *