Trouble de la mémoire

Trouble de la mémoire : Comment soigner ce problème ?

De nos jours, plusieurs personnes se retrouvent face aux problèmes de trouble de mémoire. Cela n’est pas seulement causé par les maladies d’Alzheimer mais aussi par des affections. Tout le monde, quel que soit son état physiologique peut être confronté à un trouble de mémoire. Combien de fois avez-vous égaré vos clés ou oublié le nom d’une personne que vous avez rencontré ? Ne vous inquiétez plus, plusieurs astuces et méthodes sont mis à votre disposition pour corriger ces petites complications. Dans cet article, nous découvrirons comment soigner cette trouble et perte de mémoire.

De quoi fait-on allusion en parlant de troubles de la mémoire ?  

Trouble de la mémoire - Qu'est-ce que c'est ?
Trouble de la mémoire – Qu’est-ce que c’est ?

Il est important de savoir qu’un certain degré de problèmes de mémoire, ainsi qu’un léger déclin de certaines capacités de réflexion, est un aspect assez courant du vieillissement. Il y a toutefois une différence entre les changements normaux de la mémoire et les pertes de mémoire associées à la maladie d’Alzheimer et aux troubles connexes. Le trouble de la mémoire, communément associée aux personnes âgées, peut toucher une personne de tout âge. Cependant, il existe des remèdes naturels qui sont efficaces pour inverser cette trouble de mémoire et la prévenir. Continuez à lire et vous aurez toutes les informations pour faire face.

Trouble de la mémoire lié au vieillissement

Les pertes de mémoire normales liées à l’âge ne vous empêchent pas de mener une vie pleine et productive. Par exemple, vous pouvez parfois oublier le nom d’une personne, mais vous en souvenir plus tard dans la journée. Il peut arriver que vous égariez vos lunettes. Ou peut-être avez-vous besoin de faire des listes plus souvent que par le passé pour vous rappeler des rendez-vous ou des tâches.

Ces problèmes de mémoire sont généralement gérables et ne perturbent pas votre capacité à travailler, à vivre de façon indépendante ou à maintenir une vie sociale.

Trouble de la mémoire lié à la démence

Le mot démence est un terme général utilisé pour décrire un ensemble de symptômes, notamment celui de trouble de la mémoire, du raisonnement, du jugement, du langage et d’autres capacités de réflexion. La démence commence généralement de manière progressive, s’aggrave avec le temps et altère les capacités d’une personne au travail, dans les interactions sociales et les relations. Souvent, la perte de mémoire qui perturbe votre vie est l’un des premiers signes de démence ou l’un des plus reconnaissables.

Les différents signe de trouble de la mémoire

Parmi les autres signes précoces, on peut citer

L’oublie

Ce signe est caractérisé par plusieurs phénomènes de notre quotidien comme :

  • Poser les mêmes questions à plusieurs reprises. Oublier les mots communs quand on parle. Mélanger les mots, dire lit au lieu de table, par exemple.
  • Prendre plus de temps pour accomplir des tâches familières, comme suivre une recette.
  • Égarer des objets dans des endroits inappropriés, comme mettre un portefeuille dans un tiroir de cuisine.
  • Se perdre en marchant ou en conduisant dans un endroit familier
  • Avoir des changements d’humeur ou de comportement sans raison apparente

Trouble de la mémoire : les maladies cérébrales

Parmi les maladies qui provoquent des lésions cérébrales progressives et donc la démence, figurent les maladies suivantes :

  • La maladie d’Alzheimer, la cause la plus fréquente de la démence
  • Démence vasculaire
  • La démence frontotemporale
  • La démence à corps de Lewy

Le processus pathologique de chacune de ces conditions diffère quelque peu. Les troubles de la mémoire ne sont pas toujours le premier signe, et le type de problèmes de mémoire varie. Il est également possible d’avoir plus d’un type de démence, connu sous le nom de démence mixte.

Déficience cognitive légère

Cela implique un déclin notable dans au moins un domaine de la pensée, comme la mémoire, qui est plus important que les changements liés au vieillissement et moins important que ceux liés à la démence. Le fait d’être atteint d’une légère déficience cognitive ne vous empêche pas d’accomplir les tâches quotidiennes et de vous engager socialement.

Les causes réversibles de troubles de la mémoire

De nombreux problèmes médicaux peuvent entraîner des troubles de la mémoire ou d’autres symptômes de démence. La plupart de ces affections peuvent être traitées. Votre médecin peut vous dépister des affections qui provoquent des troubles réversibles de la mémoire.

Les causes possibles de pertes de mémoire réversibles sont les suivantes :

Les médicaments

Certains médicaments ou une combinaison de médicaments peuvent provoquer des pertes de mémoire ou de la confusion.

Un traumatisme ou une blessure mineure à la tête

Un traumatisme crânien dû à une chute ou à un accident, même si vous ne perdez pas conscience, peut provoquer des problèmes de mémoire.

Trouble de la mémoire : les troubles émotionnels

L’anxiété, le stress ou la dépression sont également des sources de la confusion ou d’oublis. cela peut entraîner des problèmes de concentration et d’autres troubles qui perturberont vos activités quotidiennes.

L’alcoolisme

L’alcoolisme chronique peut-être source d’altération de la performance mentales. L’alcool cause des troubles de pensées en association avec les médicaments.

Carence en vitamine B-12

La vitamine B-12 permet de maintenir la bonne santé des globules rouges et des cellules nerveuses. Une insuffisance en vitamine B-12, plus perceptible chez les vieilles personnes peut causer des troubles psychiques.

Trouble de la mémoire : hypothyroïdie

Une glande thyroïde peu active (hypothyroïdie) peut entraîner des pertes de mémoire et d’autres problèmes de pensée.

Maladies du cerveau

les maladies liées au cerveau comme la tumeur ou une infection du cerveau provoquent également des perturbations de mémoire ou d’autres symptômes de type démence.

Comment faire face aux troubles de la mémoire ?

Trouble de la mémoire - Comment faire face ?
Trouble de la mémoire – Comment faire face ?

Face à de telles circonstances, il est important de consulter votre médecin si vous êtes préoccupé par vos troubles de la mémoire. Il existe des tests permettant de déterminer le degré de perte de mémoire et d’en diagnostiquer la cause.

Votre médecin vous posera probablement des questions. Il est bon d’être accompagné d’un membre de la famille ou d’un ami pour répondre à certaines questions sur la base d’observations. Il peut s’agir des questions comme :

Quand vos problèmes de mémoire ont-ils commencé ? Quels médicaments, y compris les médicaments sur ordonnance, les médicaments en vente libre et les compléments alimentaires, prenez-vous et à quelles doses ? Avez-vous récemment commencé à prendre un nouveau médicament ? Quelles tâches trouvez-vous différentes.

Trouble de la mémoire : mener des activités au quotidien

Vous ne devez pas vous laisser abattre par ces troubles mais au contraire faire face à sa propre perte de mémoire. Si votre mémoire n’est plus aussi vive qu’avant, quelques ajustements simples peuvent vous aider dans vos activités quotidiennes.

Utilisez des listes pour les tâches ménagères

Etant donné que votre état psychologique est faible, inutile de l’affaiblir davantage. Faites-vous un emploi du temps de toutes vos activités quotidiennes ou si vous n’êtes en mesure de le faire, demandez à l’un de vos proches de le faire à votre place. Tenez ce carnet d’adresses et calendrier à jour. Respectez-les afin que ces activités deviennent comme des réflexes conditionnés, ce qui ne demande pas une intervention cérébrale. Veillez à ce que votre domicile soit organisé et facile à gérer. Soyez socialement actif et adonnez-vous à des passe-temps qui vous plaisent.

Si votre perte de mémoire progresse ou devient grave, prenez rendez-vous avec votre médecin. Demandez à une personne de confiance de vous accompagner.

Que devez-vous faire si votre proche est dans cet état

Il peut être difficile de voir quelqu’un que vous aimez lutter contre la perte de mémoire. Selon la gravité de son état, vous pouvez l’aider de plusieurs façons. Par exemple, vous pouvez :

  • L’encourager à consulter son médecin si sa perte de mémoire interfère avec son fonctionnement quotidien. Accompagnez-le à son rendez-vous.
  • Garder une liste de contrôle de ses médicaments et des moments où il doivent être pris. Aidez-la à mettre à jour son carnet d’adresses et son calendrier. Aidez-le à organiser sa maison. Gardez les objets importants à portée de vue.
  • Utilisez des notes autocollantes dans la maison pour lui rappeler comment effectuer des tâches. Encouragez-le à rester actif socialement. Utilisez des photos et des objets familiers pour faire jaillir des souvenirs.
  • Demander à quelqu’un de vous aider à la maison. Si la perte de mémoire est grave, examinez les possibilités de soins de santé à domicile, d’aide à la vie autonome ou de maison de soins infirmiers. Soyez patient. Ne prenez pas la perte de mémoire d’une autre personne personnellement, rappelez-vous qu’il s’agit d’une maladie et que la personne ne fait pas semblant.

Trouble de la mémoire : consommer des vitamines de mémoire

En effet ; de façon naturel, plusieurs vitamines interviennent dans l’entretien du système nerveux et luttent contre nos troubles de la mémoire. Ce sont :

  • La vitamine D : C’est l’un des plus importants suppléments pour les personnes de plus de 65 ans, elle favorise une mémoire saine en prévenant contre le déclin des facultés psychique.
  • Le Bacopa Monnieri : l’hysope d’eau permet de soutenir la mémoire mentale. Elle limite les troubles de la mémoire comme l’épilepsie.
  • La Salvia Officinalis et la vitamine E : les chercheurs pensent qu’elles contribuent à la santé globale du cerveau en veillant sur la protection des globules rouges. Les personnes âgées doivent consommer deux cuillères à soupe par jour.
  • Les vitamines B : Il a été démontré qu’elles sont nécessaires et agissent de différentes façons sur le système nerveux humain.

Changer votre alimentation

Des aliments nourrissants, nourriront votre corps, vos cellules et votre cerveau. En réduisant le sucre, la farine blanche, les aliments transformés et en augmentant la quantité de fruits, de légumes et de céréales complètes dans votre alimentation; Vous donnerez à votre corps plus de nutriments avec lesquels travailler.

Les régimes pauvres en graisses ne sont pas bons pour votre cerveau. Votre cerveau a besoin de graisses nourrissantes. Il est composé d’environ 60 % de matières grasses. Les graisses nourrissantes comprennent l’huile de noix de coco, l’huile d’olive et le beurre. Votre cerveau a également besoin de cholestérol. Les produits contenants cholestérol sont : les œufs, les produits laitiers, la viande, etc.

L’utilisation régulière d’huile de coco dans votre alimentation est peut-être le changement le plus important que vous apportez. Cette huile s’avère utile pour inverser le trouble de la mémoire chez les patients atteints de démence.

Trouble de la mémoire : Faire des exercices physiques

L’exercice physique est bon pour la santé, y compris pour la santé du cerveau. L’exercice fait circuler votre sang. Il apporte plus d’oxygène à vos cellules. Il réduit le stress. Vous savez que c’est bon pour vous, mais il est parfois difficile de se motiver. Au lieu de vous lancer dans un marathon, essayez de faire une marche de 5 minutes plusieurs fois par jour. Commencez petit et augmentez au fur et à mesure que vous progressez.

Les exercices mentaux

Plus nous disposons de technologie, moins nous dépendons de notre cerveau. Les smartphones, les ordinateurs, les télévisions, etc. non seulement nous font moins utiliser notre cerveau, mais souvent le temps passé devant l’écran n’engage pas vraiment notre cerveau. Un film ou un jeu vidéo pour se détendre est une chose, mais des heures et des heures de visionnage passif laissent votre cerveau inactif pendant de longues périodes. Le principe « utiliser ou perdre » s’applique également au cerveau.

Les remèdes naturels

Trouble de la mémoire - Remèdes naturels
Trouble de la mémoire – Remèdes naturels

Le poivre de Cayenne

C’est une herbe stimulante. Le poivre de Cayenne aide particulièrement à la circulation sanguine et augmente la quantité d’oxygène qui arrive au cerveau.  Elle contient également de la vitamine C, un autre nutriment important pour le cerveau.

Trouble de la mémoire : le curcuma

Cette plante aide à résoudre une multitude de problèmes de santé et est également bon pour le cerveau.      

Le ginko biloba, le gotu kola, l’ashwaghanda, l’Eleuthera et le rhodiola, le thé vert; Tous ces éléments ont des effets positifs sur le cerveau. Ces herbes sont classées comme des herbes adaptogènes. Elles aident l’organisme à s’adapter au stress et soutiennent le système immunitaire. Cependant, les herbes adaptogènes ne doivent pas être utilisées en permanence. Le thé vert contient des antioxydants et il améliore les fonctions cérébrales.

Conclusion

Nous avons mis à votre disposition les moyens, les conseils pour lutter contre vos troubles de la mémoire. Mettez-les en pratique et vous obtiendrez des résultats positifs. N’hésitez pas à partager vos expériences à votre entourage afin de leur venir en aide. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *