Améliorer sa respiration - Respirer c'est vivre

Comment les nootropiques améliorent la respiration ?

L’incommodité d’une insuffisance respiratoire est sans égale. Nombreux sont ceux qui en souffrent soit de façon temporaire ou soit de façon chronique et qui cherchent des solutions. L’un des meilleurs moyens pour l’améliorer sa respiration, repose sur la prise des nootropiques. Cependant, il est essentiel de savoir de quelle manière les nootropiques améliorent la respiration. Qu’est-ce qu’un nootrope ? En quoi sa prise facilite et améliore la respiration ? Quels sont ses inconvénients ? Nous nous proposons de vous donner les réponses à toutes ces questions dans cet article. Mais avant, qu’est une difficulté respiration ?

Améliorer sa respiration: qu’est-ce qu’une insuffisance respiratoire ?

Améliorer sa respiration - Respirer est le premier signe de la vie
Améliorer sa respiration – Respirer est le premier signe de la vie

De manière courante l’insuffisance respiratoire est définit comme étant la difficulté à respirer, un problème de dysfonctionnement du système respiratoire.

L’insuffisance respiratoire est une incapacité du système respiratoire à apporter de l’oxygène de façon suffisante et d’éliminer le gaz carbonique. Elle est donc une mauvaise oxygénation du sang. Et cela, se manifeste par des difficultés à respirer, une fatigue ou encore des essoufflements.

Il existe deux types d’insuffisance respiratoire. L’insuffisance respiratoire  restrictive et l’insuffisance respiratoire obstructive.

  • L’insuffisance respiratoire restrictive  est une diminution de la capacité pulmonaire.
  • Et l’insuffisance respiratoire objective est due à une obstruction plus ou moins partielle des voies respiratoires. C’est la plus fréquente.

Cependant, il faut énumérer au préalable des facteurs favorisants ces genres de problèmes.

Améliorer sa respiration : Les facteurs qui engendrent les problèmes respiratoires

Les facteurs les plus courants qui engendrent les difficultés respiratoires sont dans un premier temps :

  1. L’inhalation de poussières : c’est le faite de respirer de fines particules solide en suspension dans l’air. Ces particules peuvent être organique, c’est-à-dire végétale ou animale, minérale également. Elles contiennent souvent des substances microbiennes, fongiques, toxiques. Cela dépend de leur provenance.
  2. Inhalation de brouillards, fumées ou aérosols : dans ce cas, les problèmes respiratoires proviennent de la respiration de moisissures. les différents microbes qui sont dans l’eau des systèmes d’humidifications, les flux aqueux, la fumée peut causer des problèmes également.
  3. L’inhalation de vapeurs et gaz : c’est la respiration de solvants et d’hydrocarbure ainsi que des gaz comme les sulfures. Ils peuvent être à la base des problèmes respiratoires.
  4. Les allergies à certains aliments comme les noix, le soja etc….

D’un autre coté, nous avons également des maladies qui peuvent être à la base des difficultés respiratoires. Entre autres on peut citer :

  1. La bronchite chronique : la plupart du temps ce sont les bronches qui une fois enflammées provoquent des toux et aussi des crachats. Cela est aussi source de gênes respiratoire.
  2. L’asthme : Une maladie respiratoire chronique qui cause des difficultés respiratoires notamment des essoufflements.
  3. Une insuffisance cardiaque : Elle peut également générée des difficultés respiratoire.
  4. Le coronavirus peut aussi être à la base des difficultés respiratoire.

De manière tout naturelle, l’amélioration de la respiration est faisable.

Comment améliorer sa respiration naturellement ?

Pour améliorer sa respiration de façon naturelle, la pratique de certains sports est indispensable. L’on peut citer :

  1. L’amélioration par la course à pied : cela pourrait paraître banal  et drôle mais la course à pied permet d’améliorer sa respiration. Il suffira au coureur de commencer par un petit exercice. Il respire profondément, gère son souffle, trouve sa vitesse et prend du plaisir en faisant son footing.
  2. L’amélioration de la respiration par natation : très souvent conseillée aux asthmatiques, c’est l’une des meilleures manières pour améliore la respiration. Dans ce cas, la technique de nage recommandée est la nage avec la planche. Elle oblige à mettre la tête sous l’eau ce qui faire donc travailler la respiration.
  3. Il existe aussi des huiles essentielles pour inhalation qui agissent sur le psychisme. Elles aident aussi à améliorer la respiration. L’huile essentielle de cyprès par exemple a aussi pour rôle de déboucher les voies respiratoires.
  4. Les huiles essentielles pour diffusion, elles, favorisent la relaxation et préviennent les infections. Comme exemple, nous avons l’huile essentielle d’amende amère, l’huile essentielle de mandarine.
  5. Les huiles essentielles brunisseurs, celles-ci restent en suspension dans l’air. Elles permettent de se débarrasser des microbes. C’est le cas par exemple de l’huile essentielle de citron.
  6. Il existe des nootropiques à base de plante et d’herbe qui favorisent une bonne respiration.

En outre, l’amélioration de la respiration ne se fait pas seulement de façon naturelle. Elle peut se faire par la prise de médicament également.

Les médicaments pour améliorer sa respiration

Le traitement ou l’amélioration des problèmes respiratoires peut être médicamenteux. Très souvent, la prise de médicaments adaptés suffit pour lutter contre l’infection ou la prise des antihistaminiques pour les allergies. Mais si les difficultés respiratoire sont étroitement liés aux problèmes cardiaque, l’idéale est de soigner le cœur. Les suppléments alimentaires peuvent aussi participer à une meilleure respiration.

 Alors, les nootropiques ont-ils une influence sur la respiration?

Le nootropique : qu’est-ce que c’est ?

Le mot nootropique vient du grec « nous » qui veut dire intellect ou mental et de « trepein » qui signifie tourner. De façon littérale, ce mot  signifie tourneur le mental. Il faut le lire comme ceci no-uh-troh-pic.

Le terme nootropique a été inventé dans les années 70 par le docteur Corneliu E. Guirgean. Les nootropiques sont des acides aminés ou des herbes qui améliorent les fonctions cognitives humaines sans effets secondaires. Les nootropiques sont également appelés drogues intelligentes.  La plupart des nootropiques sont d’origine naturelle.

Autrement dit, les nootropiques sont des suppléments alimentaires. Leur rôle est d’améliorer la mémoire, la capacité d’apprentissage, la concentration, la respiration etc… Ceux qui consomment ces compléments ne ressentent quasiment pas d’effets secondaires.

Toutefois, il est absolument nécessaire de connaitre leur fonction avant de les prendre.

Comment fonctionnent les nootropiques ?

Le fonctionnement, dépend du nootropique utilisé. Mais en général leur but consiste à oxygéner le cerveau. Ils augmentent la sécrétion des molécules  qui améliorent la plasticité cérébrale, modulent le métabolisme des neurones. Ils affectent aussi d’autres mécanismes cellulaires pour certains nootropiques. Certains augmentent le taux d’acétylcholine du cerveau c’est-à-dire en apportant du sang riche en oxygène vers le cerveau.

En ce qui concerne leurs fonctionnement spécifique sur :

  1. L’humeur : les nootropiques ont la capacité de réguler les signaux cérébraux de façons positives ou négatives. La L–thiamine lorsqu’elle est en quantité abondante dans le thé vert, régule de manière positif les ondes alpha. Cela détend le sujet qui la consomme. Signalons que la L-théamine est un acide aminé.
  2. Pour la protection du cerveau, à 25 ans, le cerveau atteint le pic de masse et commence à se contracter. Les substances que contiennent les nootropiques peuvent contrecarrer cet état de chose en aidant le cerveau à vieillir moins rapidement. Ils peuvent aussi  favoriser la croissance dse cellules cérébrales.
  3. Débit sanguin cérébral : les conséquences d’une mauvaise oxygénation du cerveau sont la maladie Alzheimer, les troubles neurologiques. Elle  cause aussi les accidents vasculaires cérébraux, les troubles de la pensé. Les nootropiques pallient à ce genre de problème. Ils augmentent le débit sanguin vers le cerveau ce qui augmente l’oxygène et permet la conversion du glucose en énergie. Les nootropiques de par leur composition, ont un effet antioxydant. Ainsi, ils réduisent les dommages causés par les radicaux libres. Dès qu’un sujet est atteint d’une incapacité à éliminer les radicaux libres, son système cérébral s’atrophie. Les radicaux libres sont des molécules instables. Ils cherchent à se lier à des atomes et ainsi provoquer des réactions de chaîne.
  4. Neurotransmission : c’est la transmission de signaux au cerveau et au corps. Les substances des nootropiques assurent également cette fonction.
  5. Anti-stress : les nootropiques sont aussi de puissant anti-stress lorsqu’on en consomme. Ils ont cette capacité d’améliorer les performances des athlètes par exemple et des étudiants.
  6. Respiration : ces suppléments contribuent fortement à oxygéner le sang jusqu’au cerveau ce qui facilite la respiration de l’individu.
  7. L’attention : les nootropiques offrent également cet avantage, celui d’améliorer la concentration des utilisateurs. Ce qui pourrait augmenter leur productivité.
  8. L’apprentissage : les nootropiques offrent de forts avantages cognitifs comme le stockage, l’aide-mémoire. Ils sont donc destinés aux étudiantes et toute personne qui souhaitent conserver des informations.

Les nootropique agissent-ils sur la respiration ?

Comment améliorer sa respiration avec les nootropiques ?

Améliorer sa respiration - La natation
Améliorer sa respiration – La natation

Les nootropes ont essentiellement pour rôle d’améliorer le système cognitif du consommateur, c’est à dire oxygéner son cerveau. Grâce à leurs différentes compositions à base d’herbe et de plantes, le nootrope participe à l’amélioration de la respiration. L’oxygénation du sang qu’ils assurent est un facteur profitable pour pallier aux problèmes d’insuffisances respiratoires.

On connait tous les bienfaits d’une infusion chaude quand on est enrhumé. Les substances relaxantes des nootropes, facilitent la relaxation des sujets ayant des difficultés respiratoire.

Comment utiliser les nootropiques ?

Améliorer sa respiration - Le coronavirus
Améliorer sa respiration – Le coronavirus

Pour améliorer votre santé et votre système cognitif, vous pouvez prendre des nootropiques naturels. Ils sont aussi bien efficaces que les synthétisés. Vous avez également la possibilité de combiner les deux pour de meilleurs résultats. Il en existe sous plusieurs formes. En comprimés ou en gélules, vous en aurez sur ordonnance (Adderall, Ritalin…). Il y en a en vente libre également (Fuelday de la marque CerebralFuel).

Pour les nootropiques naturels, en voici quelques exemples :

  1. La caféine et le curcuma sont des nootropiques naturels.
  2. Le ginkgo ou encore  ginkgo biloba : il est très connu pour ses fonctions cognitives.  Très prisée dans la médecine chinoise, cette herbe, est très souvent utilisée pour ces effets sur le cerveau. Le ginkgo améliore votre mémoire. Il augmente également l’afflux de sang vers le cerveau. Cette même herbe permet de réduire la pression artérielle et le taux de cortisol. Le ginkgo biloba est aussi un anti-stress puisant. Boire deux tasses d’une infusion de cette herbe, permet de rehausser le niveau d’énergie
  3. Le ginseng : il en existe plus de dix espèces. C’est une plante vivace, très efficace en cas de fatigue mentale, physique ou d’une fatigue générale. Les médecins asiatique (chinoise, coréenne, japonaise) en font usage. Il a des effets aphrodisiaque et aussi tonique, et a des bienfaits sur la mémoire notamment pour faciliter l’endormissement.
  4. La brahmi : cette plante indienne est utilisée en médecine ayurvédique en tant que tonique neuronal. Elle est aussi activatrice de mémoire. Sa teneur en puissant bacosides, lui confère des propriétés comme la protection des neurones. La réparation des neurones endommagés pour causse de vieillesse fait parties de ces propriétés. La brahmi atténue également l’anxiété, la dépression, et ralentit les effets de l’Alzheimer, ou encore de la démence.
  5. L’une des plantes les moins connues mais des plus efficaces est l’huperzia. Elle participe à l’amélioration des fonctions cognitives chez les patients souffrant d’Alzheimer. Elle améliore les symptômes de la maladie de parkinson également. Cette plante est capable d’améliorer la mémoire, la capacité d’apprentissage et la fonction cognitive selon plusieurs études chinoise. Elle aide aussi bien les personnes actives que les personnes âgées à prévenir les pertes de mémoire ou d’attention.
  6. La choline est aussi un nootropique naturel.  Fondamental nutriment pour le cerveau, et ressemblant à une vitamine, elle est présente dans des aliments de base. Les aliments comme les fruits sec, le soja, le champignon, le brocoli, les cacahuètes ou encore l’œuf. Consommer régulièrement ces aliments et en quantité  est nécessaire au fonctionnement du cerveau.
  7. La L-théanine est souvent retrouvée dans le thé vert. Elle améliore la concentration et d’autres performances mentales, elle favorise aussi la relaxation. Ce genre de nootrope est très recommandé aux personnes qui exécutent des taches mentales.

Les nootropiques sur ordonnance ne peuvent être prescrit par un médecin après une  consultation médicale. Par contre, ceux qui sont en vente libre peuvent être achetés et utilisés selon les indications et la posologie du fabricant. L’un des meilleurs de nos jours est le FuelDay de la marque CerebralFuel.

Le FuelDay

Le FuelDay est un complément alimentaire qui booste la concentration et la mémoire de façon naturelle. Avec une gélule par jour, en matinée, ce nootrope permet à son consommateur d’être efficace le reste de la journée. Une seule gélule remplace valablement vos nombreuses tasses de café journalière ainsi que le ginseng  et d’autres produits énergisants. Ce nootropique est vegan et halal.

Il est certifié au Royaumes Uni et est d’une qualité supérieur avec zéro risque d’accoutumance. Ce produit est recommandé pour tout le monde, étudiants, travailleurs, entrepreneurs etc… Cependant, les femmes enceintes, les cardiaques et les personnes sous traitement anticoagulant ne peuvent pas consommer des nootropiques.

Les nootropes ne sont ni des aliments ni des médicaments. Ils sont des suppléments alimentaires donc complète une alimentation de base. Manger donc le plus équilibré.

Comme toutes substances, les nootropes ont des avantages mais aussi des inconvénients

Quelques avantages et inconvénients des nootropiques

Les nootropiques ont des avantages positifs comme négatifs (inconvénients sur celui qui les consomme). Comme avantages positifs, nous pouvons citer entre autres :

  • Avoir un sommeil plus reposant
  • Une amélioration de l’humeur
  • Une meilleure concentration
  • Une réduction drastique de la fatigue
  • Une mémoire beaucoup plus efficace
  •  Une meilleure gestion du stresse
  • Une très bonne respiration
  • Un état plus éveillé

En ce qui concerne les inconvénients des nootropiques pris en excès et sur le long terme, il peut y avoir des risque de :

  •  D’accoutumance;
  • Dommages aux reins et au foie;
  • Tension artérielle;
  • Perte de fonctions cognitives;
  • Tremblement;

Que pouvons-nous retenir ?

Ce qu’il faut retenir cependant, est que les nootropes ne sont pas des compléments alimentaires à sous-estimer. Un nootropique peut vous apporter de la concentration, de la motivation. Ils peuvent vous donner de la vigueur, vous aider à bien ou mieux respirer, aider à rester alerte certes. Mais en aucun cas, ces substances ne sont  conçues pour rendre intelligents. Elles peuvent cependant améliorer votre santé cognitive de façon à vous rendre plus performant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *